LE MINI GUIDE DU JEAN

« Jean bleu, chemise blanche, marchant dans la pièce tu as enflammé mon regard », dixit la belle Lana del Rey dans son maillot de bain blanc. Oui, mais quel jean ?

Qu’on se le dise, entre les différentes coupes, la diversité de l’offre ou encore les nombreux points permettant de juger de la qualité d’un jean, il est facile de s’y perdre (même s’il s’agit d’un des vêtements les plus portés au monde).

Nous allons donc voir ensemble comment choisir le jean qui vous convient le mieux, en procédant point par point pour que rien ne vous échappe. Et bien sûr, nous vous dirons quelle marque acheter.

Skinny, slim, bootcut… Une multitude de coupes


On dénombre plusieurs coupes en matière de jeans. A vrai dire, chacune d’entres elles sied davantage à un type de morphologie, d’où l’importance de connaître la sienne. Pas de panique, nous allons les passer en revue !

Le skinny

Très serré, le skinny apporte vraiment un effet seconde peau sur tout le bas du corps. Son port demeure un exercice très périlleux et l’aspect « cuisse de grenouilles » n’est jamais très loin.

1. Jean super skinny crédit asos

Très sincèrement, je ne suis pas certain que la différence soit flagrante si le mannequin portait un collant de danseur étoile…
(Source : Asos.fr)

Bien qu’il puisse s’intégrer dans un look aux influences punk / rock par un homme au corps très longiligne, le skinny reste cependant très connoté mode féminine et adolescence. Il s’agit donc d’une coupe à éviter, d’autant plus lorsque l’on débute.

Le jean slim

Le jean slim se caractérise par une toile plutôt souple (hors toile selvedge : nous y reviendrons), il est également serré au niveau des cuisses, des mollets et des fesses mais beaucoup plus confortable que le skinny.

2. Jean slim crédit menlook

(Source : Menlook.fr)

Le slim correspond plutôt bien aux silhouettes minces ou petites. En effet, nombreux sont les hommes fins qui pensent devoir porter des pantalons larges pour contrebalancer la silhouette mais le résultat tend, au contraire, à accentuer leur minceur : le jean étant visuellement « non rempli ».

Le jean semi-slim

Plus large que le slim (comme son nom l’indique, me direz-vous !), le semi-slim présente des jambes assez ajustées avec une ouverture de jambe qui reste plus conséquente (de 18 à 20 cm).

3. Jean semi-slim Acne

(Source : shop.acnestudio.com)

En termes de morphologie, nombreuses sont celles pouvant porter le semi-slim :

  1. Les plus petits auront l’air allongés.
  2. Les grands gabarits seront affinés.
  3. Les plus minces verront leur silhouette flattée, sans pour autant donner l’impression d’être trop minces comme cela pourrait être le cas avec un skinny (ou certains slims).

Le jean carrot

Tout comme le légume, le pantalon carotte est large en haut (jusqu’au bas des fesses) avec un entrejambes assez bas, puis s’ajuste à mesure que l’on descend sur la jambe.

4. Jean carrot crédit google images

Petite anecdote : la coupe carrot a été inspirée par le sarouel, pièce emblématique des mouvements New Age et alternatifs.
(Source : Google Images)

Ce n’est pas une coupe que nous recommandons, et ce pour trois raisons :

  1. Elle ne convient qu’à peu de morphologies.
  2. Elle joue beaucoup sur les volumes et requiert donc un regard aguerri pour être justement intégrée à un look.
  3. Elle s’inscrit beaucoup dans une démarche de tendances, on a pour ainsi dire l’aspect « effet de mode ». Mieux vaut donc choisir des jeans pouvant être portés au quotidien.

Cependant, libre à vous de l’expérimenter si vous vous sentez à l’aise, notamment pour vous octroyez un style plus streetwear (tout en restant élégant). Privilégiez, tout de même, le pantalon en laine pour cette coupe pour garder une certaine élégance. L’idée est de jouer le contraste de style grâce au jeu de matière par exemple.

Le jean droit

« C’est la coupe universelle. », « c’est une coupe qui va à tout le monde. », « impossible de se tromper avec un jean droit. ». Halte aux préjugés ! C’est vrai, nous sommes nombreux à croire que la coupe droite est une coupe facile et à faible marge d’erreur. Le fait est pourtant que nous sommes nombreux à nous tromper, car c’est entièrement faux.

5. jeans-droit-crédit google images

Attention, spoiler ! Regardez ce délavage, typiquement le genre à proscrire. J’y reviens plus tard. ;)
(Source : Google Images)

Un jean droit présente certes des jambes régulières, mais généralement larges. C’est donc un pantalon réservé aux hommes costauds ou à la musculature développée (et encore). C’est une coupe à éviter autant que possible, elle ne vous mettra pas en valeur.

Le bootcut 

Le jean bootcut, quant à lui, présente une ouverture de jambe très large. Celle-ci aura tendance à tasser la silhouette et impose le port de chaussures massives.

6. Jean bootcut crédit closeout.fr

On voit très nettement ici que la jambe commence à s’élargir dès le genou. Le jean n’est pas adapté aux sneakers.
(Source : closeout.fr)

Le bootcut s’adresse principalement aux plus grands d’entre nous, leur taille permettant d’équilibrer la silhouette et d’éviter qu’elle ne semble tassée.

Les couleurs : restez naturels !

Nos amis américains appellent aussi les jeans « blue jeans », pour la simple et bonne raison qu’autrefois tous les jeans étaient bleus et bleus uniquement.

7. levi's long-john.nl

Les fameux « blue jeans » ont considérablement contribué à la notoriété de Levi’s, ces modèles étant portés par les cowboys de la conquête de l’ouest.
(Source : long-john.nl)

Toutefois, cela ne vous a certainement pas échappé : les jeans de couleurs fleurissent aujourd’hui ; du noir au rouge pour les couleurs classiques, au jaune ou vert pour les plus audacieuses. Notez que les puristes ne jurent que par la toile indigo (jean brut).

Ceci étant, je ne peux que vous recommander pour un premier achat, de vous diriger vers un beau jean brut. D’un joli indigo, il se porte facilement dans une multitude de looks. De plus, porter un jean brut offre la possibilité de choisir des hauts parmi un large éventail de couleurs (d’un point de vue général, les couleurs vives se portent sur le haut du corps).

8. jean brut gq magazine

Chemise rouge, tennis vertes, quand on vous dit que le jean brut va avec quasiment tout !
(Source : GQ Magazine)

 

Le délavage : attention à la surenchère et au mauvais goût !

Le délavage, ou ce fameux effet que beaucoup de marques cherchent à vous refourguer à tout prix. Il s’obtient de manière artificielle grâce au sablage notamment, qui consiste à expulser sur le jean du sable sous haute pression (un peu à la manière d’un karcher avec de l’eau).

Retenez une chose : un beau délavage est un délavage naturel. Il se fera au fur et à mesure que vous porterez un jean et de l’utilisation que vous en aurez. Le rendu sera vraiment beau, car il se basera sur votre corps et vos mouvements. Sans compter qu’il est très intéressant de voir comment un vêtement évolue et, a fortiori, les nouvelles possibilités qu’il nous offre !

Note : Il existe tout de même des jeans dont la toile présente un très beau délavage dès l’achat, en revanche ces derniers ont généralement un prix…

9. jeans-delave-homme costumechemise.com

Le genre de délavage artificiel qu’il faut fuir comme la peste !
(Source : costumechemise.com)

10. jean delavé naturellement BG

Alors qu’un délavage naturel, ça ressemble à ça ! Nettement plus beau (subtile), vous ne trouvez pas ? ;)
(Source : Bonnegueule.fr)

La qualité : le gage de longévité 

Un jean, c’est bien plus qu’une coupe ou une couleur. Etant une pièce du quotidien, il se doit aussi d’être de qualité. A ce propos, plusieurs repères permettent de juger de celle-ci.

La toile

Un bon jean, c’est une bonne toile. Plus elle est serrée et meilleure elle est. Et la reine des toiles, c’est clairement la toile dite « selvedge ». Originaire du Japon, elle est reconnaissable à son liseré de couleur sur le revers, rouge le plus souvent.

11. selvedge-denim-jeans bw-yw

Petit assortiment de toiles selvedge avec le liseré coloré bien visible.
(Source : bw-yw.com)

Cette toile est très solide, un jean selvedge durera longtemps et vieillira bien. Pourquoi ? La toile est fabriquée sur un métier à tisser moins large : la toile est donc plus serrée et résistante. Note : c’est pour cette raison qu’elle a aussi un effet cartonné au début.

Les poches 

Les poches constituent également un indicateur permettant d’apprécier de la qualité d’un jean. Le top du top, ce sont les poches doublées qui évitent qu’elles ne se déchirent.

12. poche doublée kinowear

Grâce à la doublure, aucun risque que vos clefs n’usent la poche.
(Source : Kinowear.com)

Au-delà de cet aspect qui ravit surtout les puristes, dirigez-vous dans la mesure du possible vers des jeans avec des poches à rivets. Cela évitera qu’elles ne s’abiment ou ne s’effilent, tout en les maintenant bien en place.

13. rivets poches bg

En plus d’être solide, le côté rivet est aussi esthétique ! Sur les jeans très haut de gamme, ils sont souvent cachés.
(Source : Bonnegueule.fr)

Les coutures

Les coutures d’un jean de qualité sont nettes et sans bavure : elles sont parfaitement droites, régulières et s’arrêtent proprement. Ce genre de coutures est gage de robustesse.

Toujours en termes de couture, un bon jean présente un ourlet dit en points de chaînette.

14. point de chainette

Comme vous pouvez le voir, les coutures sont renforcées au niveau de l’ourlet pour le rendre plus épais et plus solide. Sur une toile selvedge, c’est le combo gagnant.
(Source : Bonnegueule.fr)

Il existe d’autres points de qualité, comme la poche ticket selvedge ou la braguette doublée, mais il y a de nombreux jeans tout à fait corrects sans pour autant présenter ces dernières caractéristiques.

Adoptez les bons réflexes lors de l’achat pour effacer vos fausses croyances

Certaines techniques permettent de savoir si un jean est à la bonne taille lorsqu’on l’essaye. Croyez-moi, beaucoup d’hommes se sont rendus compte qu’ils portaient leurs jeans trop grands (de 1 à 2 tailles en plus) suite à nos conseils. On vous livre nos petits tuyaux ;)

  1. Le jean doit tenir sans ceinture. Cette dernière apporte certes une touche indéniable, mais ne doit pas être utile en soit lors du port du vêtement.
  2. Vous devez vous sentir légèrement à l’étroit et avoir des difficultés à entièrement rentrer vos mains dans les poches. La toile se détendra avec le temps et s’adaptera à votre corps, d’où la nécessité de choisir le jean un peu serré lors de l’achat.
  3. Les fesses doivent se retrouver légèrement aplaties, toujours en prévision de la détente future de la matière.
  4. Ces conseils ne peuvent fonctionner que si vous essayez le jean ! C’est toujours mieux de passer en cabine pour un premier achat !

Sélection shopping : les marques de jeans à adopter 

« Bon, c’est bien joli tout ça, mais on trouve ça où maintenant ? », me direz-vous. Voici une liste de marques qui, avec un bon rapport qualité/prix, vous offrent des jeans de qualité.

15. Justin total jean puretrend.com

Il faut bien le dire, se fournir n’importe où présente des risques !
(Source : puretrend.com)

  1. Uniqlo : loin d’être spécialisé dans le denim, Uniqlo en offre pourtant avec un rapport qualité / prix imbattable (39,90 euros pour un selvedge).
  2. Unbranded Brand : plusieurs bons jeans pour moins de 100€. Ce qui est aussi très intéressant est la démarche dans laquelle la marque s’inscrit (« Unbranded Brand » signifiant littéralement « La marque non marquée »). On est donc loin des standards marketings archi logotypés et autres : on achète chez Unbranded Brand pour leurs produits uniquement.
  3. Naked & Famous : pour à peine plus de 100€, vous trouverez un choix très large de jeans de plusieurs tailles et coupes, mais surtout durables.
  4. Acne : entre 150 et 200 euros vous aurez un jean de très bonne qualité. Rien à voir avec de mauvais souvenirs d’adolescence, Acne est une marque scandinave qui apporte un soin tout particulier à la confection de ses pièces, celles-ci offrant notamment de magnifiques délavages.
  5. Rehnsen : marque française, son crédo est celui du « jean élégant ». Il se porte donc très bien dans un style urbain (alliant le raffinement de l’élégance et la décontraction du quotidien). Aux alentours de 200 euros (ou plus), vous aurez un jean très haut de gemme.

16. ub301_1

Vous voyez ? Pas une seule trace de la marque, pas même sur le patch.
(Source : theunbrandedbrand.com)

 

L’entretien : ce n’est pas contraignant

Votre jean enfin acheté, il va maintenant falloir en prendre soin ! A vrai dire, l’entretien d’un jean influe considérablement sur sa longévité et la manière dont il va vieillir. Afin d’obtenir le meilleur résultat possible, il faudrait dans la mesure du possible :

  1. Espacer les lavages de 6 à 8 semaines, à moins évidemment que votre jean en ait urgemment besoin.
  2. Laver votre jean à la main en le faisant tremper dans de l’eau avec un peu de lessive, avant de le rincer abondamment.
  3. Si vraiment vous devez le faire passer en machine, lavez-le à basse température et n’utilisez pas de programme trop puissant.

Ce qu’il faut retenir sur le jean

Le jean est un des vêtements les plus importants du vestiaire masculin, mais aussi l’un des plus difficiles à appréhender au début, qu’il n’y paraît (notamment à le choisir à sa taille). Il existe pourtant des coupes adaptées à chaque morphologie – dont la semi-slim qui convient quasiment à tout le monde : l’indigo du jean brut deviendra votre allié en toutes circonstances. La couleur évolue naturellement avec le temps, c’est le délavage. Parfois obtenu de manière artificielle, le rendu est souvent mauvais à moins d’y mettre le prix.

Plusieurs critères permettent de juger de la qualité d’un jean. Il faut cependant nuancer, un jean présentant toutes ces caractéristiques sera souvent cher et les petits budgets devront faire des concessions.

De nombreuses marques (dont celles citées plus haut) proposent de très bons jeans. Au fur et à mesure de vos achats, votre regard s’éduquera et vos goûts s’affirmeront.

Jean de qualité ne signifie pas pour autant jean à toute épreuve. Comme pour chaque vêtement, il est primordial de lui apporter tout le soin nécessaire, de sorte qu’il puisse vieillir de la meilleure façon possible.

Pour en savoir plus sur le jean homme : retrouvez aussi tous les conseils sur le magazine de mode homme BonneGueule.fr.  

Raf – Rédacteur de BonneGueule.fr (article invité)

About Xavier

Chaque semaine sur Le Barboteur, découvrez des sélections shopping, des concours, des tests produits, des bons plans, des codes promos ou encore des bonnes adresses...

5 Responses to “LE MINI GUIDE DU JEAN”

  1. Bonjour,

    Savez vous si la marque rehnsen effectue des soldes sur leur jean?

    Merci d’avance.

  2. Bonjour,
    Sur le site Uniqlo, très peu d’infos, impossible de zoomer, peux-tu me dire de quel réf tu parlais exactement stp. J’ai 50 ans, look 35-40 mince et grand(tant que ça marche)donc une coupe plutot slim mais pas trop. Merci et bonne journée.

  3. Bonjour,

    Vous avez oublié de citer la marque April77 qui commence à devenir une référence en matière de jeans, et la marque Celio qui contrairement à ce que pensent certaines personnes vendent de très bon jeans !

    Bonne journée ;)

Leave a Reply