Le Barboteur

Men's Style Blog

CHAUSSURES PETE SORENSEN

Connaissez-vous Pete Sorensen ? C’est la nouvelle marque de chaussures française incontournable, créée par le couple de créateurs Camille Hourdeaux et Kevin Serpaggi. On parle ici de chaussures de style hand made, en cuir de veau pleine fleur, fabriquées dans la plus pure tradition italienne. Je me suis donc penché sur cette nouvelle marque qui existe seulement depuis un mois et sur la première collection automne-hiver 2012. La plupart des modèles présentés seront reconduits dans le temps, de sorte à retrouver saison après saison la paire que vous aimez, et ça c’est top ! Voyons ensemble les différents modèles proposés :

La Phantom est une chelsea boot d’inspiration sixties au design sans couture. Cette dandy shoes en cuir de veau pleine fleur est entièrement doublée de cuir noir mat à l’intérieur. La Phantom est disponible en 5 coloris : noir, deep blue, cherry, brown, noir & élastiques bleus électriques. Sa semelle design sans débord en fait la boots rock-chic idéale de jour comme de nuit.

La Détroit est une ranger sophistiquée Junk Styled, entièrement réalisée à la main en cuir delavé, clouté, martelé. Sa semelle stratifiée et ses lacets ficelle doublés font de cette chaussure un modèle vintage travaillé dans ses moindres détails. Elle prendra une magnifique patine avec le temps. La fabrication de cette chaussure prend trois jours, ce qui rend chaque Détroit unique.

La Gentleman Farmer est réalisé en cuir de veau pleine fleur double ton, vieilli façon «fauteuil club». Entièrement cousue à la main dans la plus pure tradition italienne, avec son zip arrière et sa semelle en bois, la Mac Gill est incontestablement la boots de l’hiver.

La Gershwin est un richelieu montant typé années 30, à porter de manière classique ou décalée. Remarquable par son élégance et sa singularité, ce bottilon clouté en cuir de veau pleine fleur présente une très belle patine à l’anglaise. C’est un modèle qui s’éclaircira avec le temps.

La Times est un classique du vestiaire masculin. Une derby minimaliste au design épuré noir profond. Sa semelle fine sans débord est en gomme et cuir lisse. Une fois les plis d’aisance formés, ces chaussures deviendront rapidement des incontournables de votre collection. Elle existe en 2 versions : avec ou sans couture sur l’empeigne.

La Seattle est le modèle usineux par excellence. Cuir brun délavé, semelle en bois craquelée, patin martelé type «american worker» et lacets ficelles doublés font de la Seattle est un véritable specimen de used shoes. Comme la Detroit, son processus de fabrication prend trois jours.

Test du modèle Times

J’ai testé le modèle Times afin de me faire une idée sur cette marque. Effectivement, on constate très vite que la qualité est excellente ! Et c’est vrai que la Times répond à mes attentes car pour moi, une bonne chaussure doit être confortable tout en favorisant l’esthétique du pied, notamment grâce à un design épuré. Elle existe en 2 versions : avec ou sans couture sur l’empeigne. Le niveau de glaçage peut être spécifié à la commande. Elle est disponible avec différents lacets : bleus, oranges et beiges. Une paire de lacets noirs , un chausse-pied et un élégant shoe bag noir sont inclus dans la boîte. Bref, une magnifique paire de chaussures, alliant style et élégance, dont vous ne risquez pas de vous lasser…

Disponible chez www.petesorensen.com

Prix : 300 €


0
5 Discussions on
“CHAUSSURES PETE SORENSEN”
  • Bonjour,

    Je suis très ennuyé par la lecture de cette article. Je ne pense pas qu’il se veuille mensonger, mais il véhicule une erreur. Un paire entièrement montée à la main, sur un montage good-year sous gravure, donc un montage mesure totalement manuel, ne prend pas 3 jours et ne coûte clairement pas 400€ ou même 500€.
    On se retrouve avec des chaussures -au demeurant très sympathiques- et une image de fait à la main qui ne colle pas. Elle sont faite en semi-industriel, avec une semelle soit en montage blake soit en thermocollé. Il y a peut-être un piquage manuel mais en aucun cas c’est une paire montée à la main. Je pense qu’il faut préciser cela car nous sommes un peu dans la même situation que le  » made in France » qui est en fait un assemblage en France de produits fabriqués à l’étranger.
    On va mettre cette imprecision sur le compte d’un manque de rigueur.

    Cordialement,

  • Bonjour Florian,

    Je me permets de vous répondre au sujet de la fabrication des chaussures Pete Sorensen.

    Il est important d’opposer la fabrication artisanale à la fabrication industrielle. Nos chaussures ne sont pas faite comme vous le décrivez de façon semi-industrielle car nous travaillons manuellement chacune des étapes du processus de fabrication.

    La confection d’une paire de chaussures peut prendre jusqu’à trois jours (entre découpe, traitement du cuir, travail de la semelle, phases de séchages, de délavage, d’assemblage, de teinte du cuir etc.) Tout le processus de fabrication est fait de façon artisanale.

    Il faudrait donc remplacer « Une paire entièrement montée à la main » par « de conception artisanale » puisque cela a visiblement porté à confusion.

    cordialement,

  • Top, merci de cette précision, non seulement utile pour moi mais aussi pour toutes les personnes amatrices de souliers et avertis sur le montage.

Laisser un commentaire